Yann Moisan

Scala, Web, Linux…

Changement de téléphone portable

Le billet d'aujourd'hui va vous conter l'histoire de mon changement de téléphone portable. Mon ancien téléphone, un Sony Ericson K750i, avait 6 ans et les maladies liées à son grand âge : son pavé directionnel ne répondait plus ! Je devais donc le changer.

Le choix de l'appareil

J'utilise mon téléphone pour… téléphoner, et uniquement cela ! Je veux donc un appareil simple, sans fonctionnalités inutiles : ni appareil photo, ni internet, … Mon dévolu s'est porté sur un Nokia 1616, disponible sans abonnement à 25 €. Ainsi, je conserve ma liberté; la procédure de changement de mobile de mon opérateur aurait impliqué un réengagement pour une durée de 12 ou 24 mois.

Le transfert des données

L'étape suivante consiste à récupérer les données dans mon nouveau téléphone. Je souhaite conserver les contacts uniquement. Ils sont sauvegardés dans la mémoire du téléphone, et j'ai enregistré plusieurs numéros pour certains. Fort heureusement, le téléphone possède une fonctionnalité de transfert des contacts de la mémoire vers la carte SIM. Je vais donc dans Contacts > Options > Avancées > Copier vers SIM. Et je sélectionne Copier tout. Le noms des contacts a été suffixés par /W ou par /M (Work ou Mobile). J'ai donc récupéré tous les numéros, même pour les contacts ayant plusieurs numéros. Cependant, afin de simplifier les transferts futurs, je vous recommande de s'aligner sur les limites du système le plus contraignant, ce qui donne la règle suivante:enregistrer un seul numéro par contact.

Le traitement de l'ancien téléphone

Avant toute chose, je souhaite supprimer toutes mes données personnelles. Cette fonctionnalité est offerte par le téléphone. Je vais dans Réglages > Général > Réinitialiser. Et je sélectionne Réinitialise tout. Comme vous devez le savoir, les produits électriques et électroniques doivent faire l'objet d'une collecte sélective en fin de vie, il ne faut donc pas les jeter avec les ordures ménagères. J'ai donc déposé mon vieux téléphone, avec son chargeur, à la boutique de téléphonie la plus proche de chez moi, qui fait le relais avec la société s'occupant du recyclage.

Et voilà, le tour est joué.